CategoriesA la Une Immobilier

Diagnostic de Performance Energétique (DPE) : A quoi s’attendre ?

Temps de lecture : 4 minutes

La loi sur le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est une réglementation française qui a été mise en place en 2006, et qui vise à informer les acheteurs et les locataires sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment.

Ce que vous devez savoir de cette loi sur le DPE :

  • Le DPE est obligatoire pour toute vente ou location d’un bien immobilier résidentiel ou tertiaire, qu’il soit neuf ou ancien.
  • Il permet d’évaluer la consommation d’énergie du bien immobilier, ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre.
  • Le DPE doit être réalisé par un professionnel certifié, qui utilisera une méthode de calcul normalisée pour évaluer la performance énergétique du bien.
  • Le résultat du DPE est présenté sous forme de deux étiquettes énergie, une pour la consommation d’énergie et une pour les émissions de gaz à effet de serre.
  • Depuis le 1er juillet 2021, le DPE est opposable, ce qui signifie qu’il peut être utilisé comme preuve en cas de litige.
  • Le DPE doit être renouvelé tous les 10 ans, ou plus tôt si des travaux ont été réalisés sur le bien immobilier.

Une nouvelle version du DPE en place ?

La réglementation sur le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) a été mise à jour en 2021 en France. Voici les principales modifications de cette nouvelle réglementation :

  • Nouvelle méthode de calcul : Le DPE utilise désormais une nouvelle méthode de calcul qui prend en compte de nouveaux critères, tels que la qualité de l’isolation, la ventilation, le type de chauffage, etc. Cette méthode de calcul est plus précise et peut entraîner des changements significatifs dans la note attribuée à un logement.
  • Classification révisée : La classification des logements en fonction de leur performance énergétique a été révisée. La nouvelle classification va de A à G, avec une distinction entre les logements A, B et C qui sont considérés comme les plus économes en énergie et les logements D, E, F et G qui sont considérés comme les plus énergivores.
  • Mention de la part des énergies renouvelables : Le DPE doit désormais mentionner la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie du logement.
  • Rapport de recommandations : Le DPE doit inclure un rapport de recommandations pour améliorer la performance énergétique du logement, avec une estimation du coût des travaux à réaliser et des économies d’énergie potentielles.
  • Certification obligatoire : Les professionnels réalisant des DPE doivent être certifiés par un organisme accrédité pour pouvoir exercer cette activité.

Quels sont les avantages pour un propriétaire ou un locataire d’avoir un logement noté en DPE A, B et C ?

Il y a plusieurs avantages pour un propriétaire d’avoir un logement économe en énergie. En voici quelques-uns :

  • Économies d’énergie : Un logement économe en énergie permet de réduire les coûts de chauffage, de climatisation et d’eau chaude sanitaire. Les propriétaires peuvent ainsi réaliser des économies sur leurs factures d’énergie.
  • Valorisation du bien immobilier : Un logement économe en énergie est valorisé sur le marché immobilier. Les acheteurs potentiels sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique d’un logement et sont prêts à payer un prix plus élevé pour un logement économe.
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Un logement économe en énergie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation d’énergie. Cela contribue à lutter contre le changement climatique et à préserver l’environnement.
  • Confort thermique : Un logement économe en énergie offre un meilleur confort thermique. Les propriétaires peuvent ainsi bénéficier d’une température intérieure plus stable, sans courants d’air ni zones froides.
  • Réduction des risques de dégradation : Un logement économe en énergie est souvent mieux isolé et mieux ventilé. Cela réduit les risques de dégradation du logement dus à l’humidité, à la condensation ou aux moisissures.

Comment améliorer le DPE d’un logement mal noté ?

L’amélioration de la performance énergétique d’un logement peut être coûteuse. Cependant, cela peut être une option envisageable si vous souhaitez vendre ou louer votre logement et augmenter sa valeur sur le marché immobilier.

  • Isolation : L’isolation est un élément clé pour améliorer la performance énergétique d’un logement. L’ajout d’isolation dans les murs, les planchers et les toits peut aider à réduire les pertes de chaleur en hiver et à maintenir une température confortable en été.
  • Fenêtres : Les fenêtres peuvent également contribuer à l’isolation thermique d’un logement. Des fenêtres à double ou triple vitrage peuvent aider à réduire les pertes de chaleur et à maintenir une température confortable.
  • Chauffage et refroidissement : Le remplacement d’un système de chauffage ou de refroidissement inefficace peut aider à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Un système de chauffage à haut rendement ou une pompe à chaleur peuvent être des options à considérer.
  • Éclairage : Le remplacement des ampoules traditionnelles par des LED peut aider à réduire la consommation d’énergie pour l’éclairage.
  • Énergie renouvelable : L’installation de panneaux solaires ou d’une éolienne peut aider à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

En résumé, la loi sur le DPE est une réglementation importante qui permet de sensibiliser les propriétaires, les acheteurs et les locataires à la performance énergétique des logements et des bâtiments, dans le but de favoriser la transition énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les modifications survenues en 2021 visent à rendre le DPE plus précis, plus fiable et plus informatif pour les propriétaires et les locataires de logements en France.

Aujourd’hui, avoir un logement économe présente de vrais avantages. De ce point de vue, les logements neufs représentent une option intéressante car ils sont équipés d’isolants de haute qualité, de fenêtres à double ou triple vitrage, de systèmes de chauffage et de refroidissement à haut rendement et d’autres caractéristiques qui réduisent leur consommation d’énergie. Cela permet de réduire les factures de chauffage et d’électricité mais aussi de mieux valoriser le bien sur le marché dans le cadre d’une mise en vente ou en location.

Découvrez notre offre de logement neuf pour habiter ou investir ici

Plus de détails sur le Diagnostic de performance énergétique – DPE : https://www.ecologie.gouv.fr/diagnostic-performance-energetique-dpe

Happy young Asian couple and realtor agent. Cheerful young man s
CategoriesImmobilier

Le dispositif Pinel étendu jusqu’à 2024 : ce qui va changer

Temps de lecture : 2 minutes

Le dispositif Pinel qui devait s’arrêter fin 2021, a été prolongé jusqu’à fin 2024. Cependant, les avantages fiscaux liés à ce dispositif vont baisser en 2023. Découvrez tout ce qu’il faut savoir autour de cette prolongation !

Pour rappel, un investissement en loi Pinel permet d’obtenir une réduction d’impôt importante pour un bien acheté et loué en tant que résidence principale. Ce dispositif est éligible uniquement dans certaines zones et pour des locataires aux revenus ne dépassant pas certains plafonds, pour une durée de 6 ans minimum et avec des loyers plafonnés. En savoir plus ici. 

A partir de 2023, la réduction d’impôts de la loi Pinel baisse

Actuellement et jusqu’à fin 2022, les taux de réduction d’impôts restent les mêmes : 12% du prix d’acquisition du logement pour 6 ans de location, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

Dès 2023, les avantages fiscaux destinés aux propriétaires vont progressivement baisser passant ainsi à 10.5% pour une mise en location de 6 ans, 15% pour une mise en location de 9 ans et 17.5% pour une location de 12 ans. L’année suivante, les taux seront de nouveau revus à la baisse passant ainsi à 9%, 12% et 14% pour les mêmes périodes.

Ce nouvel amendement va bien évidemment rendre moins attractif le dispositif pour les investisseurs. Ces derniers auront toutefois encore un peu de marge car la baisse des taux ne s’appliquera qu’aux investissements débutant en 2023 ou après.

Quelques exceptions à la baisse des avantages de la loi Pinel

Pour tout ceux qui souhaiterait malgré tout investir avec ce dispositif d’ici 2023 et bénéficier des avantages encore en vigueur de cette loi, devront orienter leur choix d’investissement immobilier dans :

  • un logement qui est situé dans un quartier prioritaire de la politique de la commune,
  • un logement qui dispose d’un niveau de qualité en matière de performance énergétique et environnementale, au dessus du seuil fixé par la règlementation en vigueur,
  • un logement qui a fait l’objet de travaux importants de réhabilitation, et peut être considéré comme « remis à neuf », dit aussi «Denormandie dans l’ancien»

Enfin, l’amendement de ce dispositif s’accompagne d’une réflexion autour des zones géographiques qui sont éligibles. Entre autre, les villes situées dans les zones tendues (A bis, A et B) resteront éligibles jusqu’en 2024.

Actuellement, un nouveau zonage est expérimenté en Bretagne en fonction de la réalité du territoire et adapte donc les loyers selon les communes. Une version Beta, qui si elle s’avère efficace sera certainement la norme partout en France !

Pour en savoir plus sur quel investissement est fait pour vous selon votre page et votre situation on vous donne rendez-vous dans notre article dédié juste ici ! 

3-1
CategoriesA la Une Presse Immobilier

Réalisation du futur siège social de la société ALTECA à Villeurbanne (69)

Temps de lecture : 2 minutes

Le M-45 est un programme immobilier d’environ 5 450 m² situé à l’angle de la rue Mansard et de la rue Anatole France à Villeurbanne. Il s’inscrit dans un projet plus global, le PUP Mansard, visant à redynamiser l’îlot Mansard et à recréer une mixité fonctionnelle. Ce PUP s’étend sur plus d’un hectare et demi et sera composé d’ensembles résidentiels, tertiaires et locaux d’activités.

Le futur siège social de la société Alteca, est composé des deux premiers bâtiments visibles depuis l’angle des rues Anatole France et Mansard et représentent environ 4 000 m² dont environ 670 m² de locaux d’activités.

La société Alteca est une entreprise française et indépendante de services numériques (ESN) qui officie à l’échelle nationale. Depuis sa création à Lyon, il y a 26 ans, Alteca n’a cessé de se développer et représente aujourd’hui 57 M€ de chiffre d’affaires porté par 650 collaborateurs passionnés à travers toute la France. L’entreprise familiale, en pleine croissance, souhaite ainsi anticiper son développement dans les prochaines années.

Cette vente à utilisateurs confirme la volonté historique et les engagements des maîtres d’ouvrage et respecte ainsi les engagements pris auprès de la Mairie de Villeurbanne qui souhaitait une implantation durable des entreprises.

Notre volonté et celle de l’agence d’architecture Franco-Brésilienne Triptyque a été de conserver l’âme du site et plus généralement de la ville de Villeurbanne dont le passé industriel fait partie intégrante de son histoire et a contribué à son développement ; C’est pourquoi les frontons entièrement pollués seront reconstitués à l’identique et les matériaux utilisés rappellent les codes industriels du début du XXème siècle.

Derrière cette façade, un patio végétal et 3 îlots reliés entre eux par des passerelles couvertes s’étendent sur 4 niveaux. Chacun des bâtiments possèdent des locaux d’activités en rez-de-chaussée et des espaces tertiaires en étages.

La deuxième partie essentielle à ce programme. l’intégration d’espaces verts avec une forte perception végétale depuis la rue Mansard, grâce aux terrasses et toitures mais également grâce à une venelle végétale visible grâce aux failles de la façade des bâtiments.

La transformation du site permet de libérer des espaces verts dont une part importante en pleine terre.

Le bâtiment C, quant à lui, est en cours de commercialisation.

Les vendeurs ont été conseillés dans cette transaction par l’étude notariale 1629 NOTAIRES, Me Nathalie LARDET FLEURIER.

La transaction a été réalisée par Aires d’entreprises, conseiller des deux parties.

Fiche Technique:

  • Adresse : 45 rue Anatole France 69100 Villeurbanne
  • Architecte : Triptyque Architecture
  • Maîtres d’ouvrage : PROMOVAL, Fontanel Promotion et 6e sens Immobilier
  • BET Structure et Thermiques et Fluides : Pure Ingénierie,
  • Économiste : CYPRIUM
  • Maître d’œuvre d’exécution : GLOBAL
  • Bureau de contrôle : BTP Consultants

Programmation et surfaces : 3 Immeubles de bureaux et locaux d’activités
Bâtiment A : 1 765.23 m² de bureaux et 409.17 m² de local d’activités (Alteca)
Bâtiment B : 1 612.93 m² de bureaux et 260.47 m² de local d’activités (Alteca)
Bâtiment C : 1 240.12 m² de bureaux et 162.28 m² de local d’activités
Soit 5 450,20 m²

  • Et 42 places de stationnement
Fontanel Promotion France
CategoriesImmobilier A la Une

VEFA : Les travaux modificatifs acquéreur

Temps de lecture : 2 minutesLes Travaux Modificatifs Acquéreur (TMA) permettent aux acquéreurs d’un logement neuf de modifier les plans d’un bien en construction, appartement ou maison. Ces Travaux Modificatifs Acquéreurs sont l’un des avantages d’acheter dans le neuf puisqu’ils vous permettent de personnaliser votre logement à votre goût et selon vos usages avant même qu’il vous soit livré. Ceux-ci doivent être faits suffisamment tôt et respecter certaines conditions.

Quels sont les Travaux Modificatifs Acquéreur autorisés ? 

Les demandes doivent respecter le Code de la construction et les normes d’accessibilité (respect des normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite par exemple). De plus, vous ne pouvez pas demander l’ajout d’un balcon par exemple.

Les travaux ne doivent pas avoir d’impact sur la livraison du bien et provoquer un dépassement des délais. Aussi, ils doivent permettent de respecter les normes et les réglementations en vigueur tels que la RT2012, le label BBC, la certification NF…

Par conséquent, ce sont uniquement des petits travaux qui peuvent être demandés :

  • Suppression ou ajout d’une cloison
  • Suppression, ajout ou déplacement d’une prise électrique
  • Suppression ou ajout de rangement
  • Modification d’un équipement (meuble vasque par exemple)
  • Transformation d’une salle de bain en salle d’eau, ect…

Comment se déroule cette étape de TMA ?

Vous devez faire votre demande de Travaux Modificatifs Acquéreurs le plus tôt possible après la signature du contrat de réservation, afin qu’un maximum de vos demandes puissent être traitées. En effet, plus la construction est avancée plus il sera difficile d’effectuer certains changements.

Le promoteur ou le constructeur vous répond dans un délai d’environ 4 semaines, avant la signature de l’acte de vente devant le notaire. 

En fonction de la complexité des travaux que vous souhaitez faire, le promoteur va faire réaliser une étude de faisabilité auprès du maître d’œuvre. Celle-ci vous sera ensuite facturée.

Une fois que votre demande est approuvée du côté de votre promoteur et que vous avez accepté le devis avec la mention « bon pour accord », vous validerez le nouveau plan de votre futur appartement lors de la signature de l’acte authentique de vente chez le notaire.

Bien évidemment, si votre première demande est refusée, vous pouvez en réaliser une autre. Dans tous les cas le promoteur trouvera des solutions pour répondre à vos demandes dans la mesure du possible.

Pour le paiement de ces Travaux modificatifs acquéreurs, vous réglerez 50% directement lors de la signature chez le notaire et 50% en plus du premier appel de fonds, une fois les travaux achevés.

Real estate. Man thinking while searching for apartment, holding paper house model, standing over white background
CategoriesImmobilier A la Une

Comment investir selon votre âge et votre situation ?

Temps de lecture : 2 minutesChaque tranche d’âge a ses objectifs patrimoniaux qui diffèrent évidemment selon les revenus et les priorités de chacun ! Mais d’une manière générale, comment gérer son patrimoine et son argent ?

Privilégier les placements sur les livrets bancaires pour les 16-20 ans

Nous sommes bien d’accord qu’il n’est pas possible ou alors peu probable d’acheter un bien immobilier à cet âge !

L’objectif est donc de se constituer une épargne. Il peut-être intéressant de souscrire à un ou plusieurs livrets bancaires tels que : le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Ces livrets sont une source de sécurité, accessibles en permanence, même si les intérêts perçus ne sont pas très élevés. Bien évidemment, les intérêts perçus ne sont pas fiscalisés.

Dans un deuxième temps, et en prévision d’un apport pour un premier achat immobilier par exemple, lorsque l’épargne est suffisamment importante il peut être intéressant d’ouvrir un plan d’épargne logement (PEL).

Investir dans l’immobilier pour les 30-40 ans

Ça y est la trentaine est arrivée ! C’est souvent le moment d‘acquérir sa résidence principale, grâce à l’épargne réalisée précédemment. (Rien n’est obligé et cela dépend de votre situation et de vos envies bien évidemment). Mais si cela est dans vos projets : n’hésitez pas c’est une bonne solution !

Vous pourrez également envisager l’investissement locatif, si vous ne souhaitez pas acquérir votre résidence principale. Cela va vous permettre de vous constituer un patrimoine sur le long terme, qui sera avantageux au moment de la retraite.

Si vous investissez dans le neuf, vous pourrez bénéficier de la loi Pinel, et pour une acquisition dans l’ancien, vous pourrez éventuellement opter pour la loi Denormandie.

Dans le cas d’un investissement locatif, l’emplacement est primordial pour assurer la qualité de l’investissement.

En savoir plus sur ces dispositifs :

Pinel :  https://www.economie.gouv.fr/cedef/pinel-investissement-locatif

Denormandie : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/reduction-impot-denormandie

Préparer sa retraite et défiscaliser pour les 50-60 ans

Vous pouvez bien évidemment commencer à y réfléchir plus tôt, car plus on s’y prend jeune, mieux on se prépare.
L’objectif est d’investir pour obtenir un revenu complémentaire à l’âge de la retraite. Le mieux est de diversifier ses investissements entre plusieurs produits immobiliers et également non immobiliers.

Vous pouvez par exemple, procéder à un investissement locatif une fois votre prêt fini de rembourser. Les revenus locatifs constitueront un revenu complémentaire non négligeable, même s’ils sont soumis à imposition. Heureusement certains investissements immobiliers permettent de réduire les impôts. Nous les avons cités plus haut c’est le cas par exemple de la loi Pinel dans le neuf, et de la loi Denormandie dans l’ancien.

Quoi que vous choisissiez et quel que soit votre âge, l’objectif est de faire fructifier votre patrimoine, que vous souhaitiez sécuriser votre capital ou défiscaliser.

villa-bellevue
CategoriesImmobilier

Evian-les-Bains : Livraison de notre programme Villa Bellevue

Temps de lecture : < 1 minuteNotre programme neuf situé 6 boulevard Jean Jaurès vient d’être livré !

La célèbre ancienne maison bourgeoise « Villa Bellevue » a été réhabilitée en 11 logements de 2 et 3 pièces, avec balcons, jardins et une maisonnette de ville indépendante. Cette résidence atypique, est idéalement située dans le centre-ville avec un accès direct à tous les commerces et toutes les commodités.

Seulement 2 lots encore à la vente et disponibles immédiatement.

perspective-immeuble
CategoriesImmobilier

Evian-les-Bains : Livraison de notre programme Royal Mateirons

Temps de lecture : < 1 minuteNotre programme neuf situé 13 Avenue de Flery vient d’être livré !

La résidence est composée de 73 logements du 2 au 4 pièces, avec terrasses, balcons ou loggias. Cette résidence de standing, idéalement située dans un quartier résidentiel, offre à ses résidents une belle qualité de vie au calme dans la nature environnante avec en plus de belles vues panoramiques sur le lac.

Encore quelques lots sont en vente et disponibles immédiatement

Family moving and using a boxes
CategoriesImmobilier

Vos obligations en tant que locataire

Temps de lecture : 3 minutesLorsque vous êtes locataire, vous êtes tenu de respecter un certain nombre de règles dans le logement que vous occupez. Petit point sur ces règles afin que les relations soient au beau fixe avec le propriétaire pendant toute la durée du bail ! C’est la loi du 6 juillet 1989 qui régit les rapports entre propriétaires et locataires, dans le cas d’une résidence principale. Ce texte détaille l’ensemble des obligations des parties, et ces informations sont rappelées dans la notice d’information de la loi Alur, qui doit être annexée au contrat de location.

PAYER LE LOYER ET LES CHARGES

Le paiement du montant de la location doit intervenir à la date fixée dans le contrat de bail, comme par exemple le 1er ou le 5 du mois. Dans la pratique, une tolérance est acceptée. Pour un règlement demandé en début de mois, le loyer peut être acquitté jusqu’au 10 du mois sans qu’un retard ne soit signalé.

Les charges correspondent à la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, à l’entretien des parties communes, etc…

Depuis le 27 mars 2014 (loi Alur), ces charges n’ont plus à être régularisées si elles figurent sous forme de forfait dans le contrat de bail.

PRENDRE EN CHARGE L’ENTRETIEN COURANT DU LOGEMENT ET LES PETITES RÉPARATIONS

Vous avez l’obligation en tant que locataire, de maintenir dans un bon état le logement que vous occupez. Le contrat mentionne l’entretien courant et celui de certains équipements qui sont à votre charge. La liste des réparations locatives est définie par le décret du 26 août 1987. Les réparations qui sont dues à un état de vétusté, de malfaçon, de vice de construction ou de force majeure ne vous concernent pas en tant que locataire.

PRENDRE EN CHARGE LES DÉGRADATIONS ET LA PERTE DES CLÉS

Vous devez également prendre en charge les frais liés aux pertes. Par exemple, en cas de perte des clés vous devez les remplacer, sauf si cela survient à la suite d’un vol, il faut vous rapprocher de votre assurance dans ce cas-là. Il en est de même en cas de dégradations du logement, sauf si vous pouvez prouver qu’elles ne sont pas de votre fait, mais de celles d’un tiers.

PERMETTRE L’ACCÈS AUX LIEUX LOUÉS

Normalement, un propriétaire n’a pas de « droit de visite », c’est-à-dire qu’il ne peut pas entrer comme bon lui semble dans le bien loué. Il peut cependant faire entrer des ouvriers du bâtiment chez son locataire pour réaliser certains travaux.

Le locataire doit être informé sur la nature et les modalités du chantier, par une notification remise en mains propres ou envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception. Le locataire ne peut pas s’opposer aux travaux durant la semaine. En revanche, il n’est pas contraint d’ouvrir sa porte les samedis, dimanches et jours fériés.

Si le chantier dure plus de 21 jours, une indemnisation est prévue, sous la forme d’une réduction de loyer. Celle-ci est proportionnelle à la durée du dérangement et à la surface habitable mobilisée.

NE PAS TRANSFORMER LES LOCAUX ET LES ÉQUIPEMENTS

En tant que locataire, il est possible de réaliser des petits aménagements, tels que la pose de papiers peints, peindre les murs, changer la moquette… Le bailleur ne peut pas s’y opposer.

En revanche, les travaux plus importants de modification de l’espace, comme supprimer une cloison, modifier une chambre pour en faire une cuisine, etc.… nécessitent une autorisation écrite du bailleur. Si cela n’est pas fait, il peut exiger une remise en l’état des lieux immédiat et à votre charge. Il peut également décider de garder les transformations sans vous indemniser.

NE PAS METTRE LE LOGEMENT EN SOUS-LOCATION SANS AUTORISATION

L’occupant d’une location n’a pas le droit de sous-louer son logement sans l’accord écrit du propriétaire. Le montant du sous-loyer ne peut pas dépasser celui du loyer principal, qui doit également être validé par le propriétaire.

Une sous-location non autorisée peut entraîner la rupture du contrat de bail et des poursuites en justice.

RESPECTER LE PRÉAVIS DE DÉPART

Bien évidement, il faut également respecter le préavis de départ avant de rendre les clés. Un délai raccourci d’un mois s’applique aux locations meublées ainsi que dans certaines situations dans le cas d’une location d’un logement vide (obtention d’un premier emploi, mutation, licenciement…). Pour les logements situés en zone tendue, le préavis est d’un mois dans tous les cas.

A partir de la date de dépôt du préavis, le propriétaire peut faire visiter le logement afin de trouver un nouveau locataire. L’occupant ne peut pas s’y opposer et doit s’entendre avec le bailleur pour les horaires de passage. La loi permet des visites pendant les jours ouvrés, samedi inclus, dans la limite de deux heures par jour. S’il le souhaite, le locataire peut laisser un jeu de clés au bailleur et lui donner l’autorisation écrite obligatoire requise pour mener des visites en son absence. Il n’y est cependant pas contraint et peut refuser de fournir les clés.

Enfin, avant la restitution des clés, la présence du locataire est requise pour établir l’état des lieux de sortie.

288762-p6nypb-538
CategoriesInnovation Immobilier

Goïkos : le nouveau concept pour vendre votre bien immobilier !

Temps de lecture : < 1 minuteL’assurance d’une vente immobilière simple, rapide et surtout sans risque de rétractation. 

A propos de Goïkos

Lancée tout récemment, Goïkos a pour but de simplifier les démarches de la vente immobilière à Lyon et dans le Beaujolais. Avec la capacité de proposer une offre d’achat ferme et définitive en moins de 48h, l’objectif de la start-up est d’aider les propriétaires dans la vente de leur bien et ainsi leur éviter les longs mois d’attente de recherche d’acquéreurs, les potentiels risques de rétractation et de conditions suspensives de financement, etc…

Mais concrètement, comment ça marche ?

Rien de plus simple :

  1. Vous faites estimer votre bien en ligne et Goïkos vous propose une offre d’achat indicative
  2. Vous programmez une visite avec l’un des experts Goïkos afin de passer en revue votre bien
  3. Vous recevez une offre d’achat définitive sous 48h

Le mieux ? C’est gratuit et sans engagement ! 

Une fois l’offre acceptée, il vous suffit de prendre rendez-vous chez le notaire pour signer la promesse de vente et ensuite planifier la vente selon vos impératifs.

Parce que le service Goïkos c’est l’assurance d’une expérience de vente immobilière simple, fiable et transparente : vous êtes accompagné dès la réception de l’offre d’achat par un interlocuteur unique, vous fixez la date de visite et la date de signature selon votre agenda et vos impératifs et enfin, vous avez la garantie que la vente ira à son terme !

Osez l’immobilier autrement !

Tentez l’expérience aux côtés de Goïkos pour la vente de votre bien immobilier.

12 rue Dominique Vincent
69410 Champagne Au Mont d’Or

04 37 49 77 40

RECHERCHE

NEWSLETTER

Recevez nos dernières actualités.

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

    © 2023 – Fontanel Promotion. Tous droits réservés.

    Réalisé par Digital Evolution