Présentation de la certification BREEAM

BREEAM est la première méthode mondiale d’évaluation de la durabilité pour les opérations de construction.  La certification est possible à chaque étapes du cycle de vie du bâtiment : construction neuve, rénovation, exploitation. Il existe plus de 561 100 opérations certifiés BREEAM dans le monde depuis son lancement en 1990 et près de 2 262 800 opérations enregistrées en cours de certification dans 78 pays.

Le processus d’évaluation de BREEAM évalue la programmation, la conception, la construction et l’exploitation d’une opération par rapport à des objectifs fondés sur des critères de performance. Les évaluations sont effectuées par des évaluateurs agréés « BREEAM ASSESSOR » indépendants.


Il existe 5 niveaux de certification : Pass, Good, Very Good, Excellent and Outstanding.

Les coûts prévisionnels

Coût par rapport à la valeur

BREEAM a été créé comme un moyen rentable d’apporter une valeur durable au développement. Cela aide les investisseurs, les développeurs, les équipes de conception et de construction et les occupants à utiliser les ressources naturelles de manière plus efficace.

Il peut y avoir un coût en capital pour construire selon les normes améliorées promues par BREEAM, mais ce coût doit être mis en face de la valeur créée.

 

Coûts opérationnels réduits

Les recherches menées par les consultants en construction Sweett Group et BRE ont révélé que les promoteurs tertiaires  investissent généralement jusqu’à 2% de plus lorsqu’ils visent des niveaux de certification élevés (ex : very good) et récupèrent ces investissements supplémentaires dans deux à cinq ans grâce à des économies dans leurs factures d’énergie et d’eau. La même recherche a révélé que l’obtention d’un score moins élevé (pass, good) peut entraîner peu ou pas de coût supplémentaire.

 

Les avantages du dispositif

Aider à limiter les risques des investisseurs et promoteurs

Les changements climatiques et l’évolution de la réglementation posent des défis croissants pour les bâtiments existants et leurs propriétaires et investisseurs.

 

Les bâtiments non adapté aux enjeux peuvent faire face au risque de dévaluation.

Créer un milieu de travail plus productif et plus sain

Les bâtiments durables peuvent avoir une foule d’avantages pour les personnes qui y travaillent. Un référentiel tel que BREEAM aide à créer des lieux de travail avec une bonne qualité de l’air intérieur, de bons niveaux d’éclairage et de lumière naturelle et des perceptions plus élevées du confort que les bureaux moyens.

 

Les recherches effectuées par le World Green Building Council indiquent qu’une meilleure qualité de l’air intérieur peut aider à améliorer les niveaux de productivité du personnel jusqu’à 8-11%.

Faire un immeuble plus attrayant à la location, à la vente ou à la propriété

De plus en plus de preuves montrent que les bâtiments durables offrent des taux de rendement accrus pour les investisseurs et des taux de location et des primes de vente accrus pour les promoteurs et les propriétaires.

 

Ce point de vue a été confirmé par le rapport Better Buildings Partnership, qui constate que les évaluations et les certifications du bâtiment sont «de plus en plus perçues dans le secteur de l’immobilier en tant que marque de qualité et d’attractivité». Il poursuit: «Il existe de plus en plus de recherches suggérant que de telles caractéristiques de durabilité peuvent avoir un impact positif sur la valeur grâce à des primes de location plus élevées, des taux d’occupation plus élevés et une diminution de l’obsolescence.

 

Par conséquent, les prêts contre de telles propriétés devraient réduire le risque de l’incapacité de l’emprunteur de rembourser la durée du prêt.